Marie Quétier sur Jade du Sémaphore et Mathilde Duboscq sur Miss Meill sont championnes d’Europe - IZZEA - nettoyage et imperméabilisation couverture pour chevaux

à partir 9,95€ HT
Aller au contenu

Menu principal :

Marie Quétier sur Jade du Sémaphore et Mathilde Duboscq sur Miss Meill sont championnes d’Europe

nettoyage et imperméabilisation couverture pour chevaux
Publié par dans Partenaires IZZEA ·

C’est à Waregem en Belgique que s’est déroulé la septième Coupe d’Europe Féminine. Marie et Mathilde joueuses de Coutainville Agrial faisaient partie de la sélection française.

Victorieuses à Saint Lô , il y a 2 ans les françaises allaient avoir fort à faire pour conserver le titre.

La Hollande est le premier adversaire, et les françaises remportent largement la victoire face à une équipe qui commence seulement à ce niveau.

Face à l’Angleterre, les françaises finissent de mettre au point les systèmes de défense  et l’emportent 12 à 4.

Demie Finale face à l’Espagne qui est un conçurent sérieux au titre, les bleues entament bien la rencontre et offrent une prestation sérieuse, les espagnoles aux abois tricotent leur horseball et marquent tant bien que mal quelques buts. Score final 12 à 7.

La finale attendue a bien lieu : Belgique / France.

Les belges à domicile ont le public acquis à leur cause ; mais les françaises sont intouchables en première période. La Belgique conserve très bien la balle, mais les balles perdues belges font les affaires des françaises qui mènent 5 à 1 à la mi-temps. Mais les françaises ne continuent pas avec la même rigueur défensive, et laissent une lueur d’espoir aux belges qui reviennent dans une ambiance survoltée à 1 but des françaises. Mais une dernière passe imprécise belge donnera la balle de break à la France 7 à 5 pour la France. Marie Quétier sort  meilleure buteuse.

Marie Quétier  « C’est une grande joie de ramener le titre en France, mais la grande satisfaction est que le horseball féminin se développe en Europe, avec un Championnat à 7 équipes, c’est le plus riche en nations concurrentes.
Au delà de ça notre groupe était homogène, nous nous attendions à une finale accrochée face à des belges à domicile et portés par le public. Nous avons fait le break trop vite et on s’est un peu relâchées début de deuxième, mais nous dominions et on a su remettre le coup de collier au bon moment. »




Aucun commentaire


Retourner au contenu | Retourner au menu